La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Faites attention à ce que vous propagez

Posté le 2022/02/26

Maître St-Germain, Rayon VioletChers frères de cette belle planète ! JE SUIS SAINT GERMAIN !

En ce moment, mon cœur est rempli de joie et de beaucoup de gloire. Le processus avance rapidement, les transformations se font. Ce que je perçois, c’est qu’au sein de votre monde, il y aura toujours le contraire, il y aura ce qui cherche à démonter, il y aura ce qui cherche toujours à salir tout ce que nous disons, tout ce que nous faisons. Les outils de ceux qui contrôlent encore la planète aujourd’hui sont en pleine action. Ils étudient, planifient et travaillent 24 heures sur 24 pour semer le doute, la peur, le désespoir et la discorde. Malheureusement, ils y parviennent parce que la grande majorité des gens sont impliqués dans cette même énergie, ils y sont connectés et ils reçoivent toute cette charge de peur et de désespoir.

Donc c’est comme si tout le monde s’asseyait, tout le monde se détendait, il n’y a rien d’autre à faire, juste attendre l’heure de la mort. Il n’y a plus de raison de se battre, il n’y a plus de raison de se combattre, il n’y a plus de raison de changer quoi que ce soit, rien ne se passe… tout changer ne fait qu’empirer les choses. 

C’est la grande intention de ceux qui dirigent votre planète. Oui, ils sont toujours aux commandes parce que la plus grande arme dont ils disposent est toujours active. 

Vous êtes nombreux à nous demander : « Si vous êtes puissants, pourquoi ne faites-vous rien ? Et je réponds : qui a le pouvoir d’allumer votre téléviseur, qui a le pouvoir de choisir d’écouter ce qui s’y dit ? Ce n’est donc pas à nous de vous imposer de ne pas écouter, de ne pas entendre ce qui se dit.

Il appartient à chacun d’entre vous de réaliser à quel point cette énergie est mauvaise et destructrice pour vous et de prendre l’attitude d’éteindre le bouton. Alors il n’y a rien que nous puissions faire, cela doit venir de vous. Mais malheureusement, les grandes masses comprennent que c’est là qu’elles apprennent et qu’elles accompagnent ce qui se passe dans le monde. Suivre, apprendre ? Apprendre quoi ? Pour célébrer la violence, pour célébrer le mal, pour célébrer toutes les attitudes qui vont à l’encontre de la Lumière. Je demande à chacun d’entre vous : si vous n’entendiez que des nouvelles de la Lumière, les regarderiez-vous ou seriez-vous dégoûté, fatigué de voir tant de choses que vous n’avez pas ? Non, vous ne regarderiez pas, car beaucoup d’entre vous se rebelleraient même et diraient : « Je ne peux rien avoir de tout cela, alors pourquoi me le montrez-vous ? » Cependant, la beauté, la lumière et les belles choses sont disponibles pour tous, mais vous ne savez pas comment les voir.

Ainsi, lorsqu’on vous montre la violence, vous l’acceptez parce qu’elle fait partie de votre journée ; la confusion, vous l’acceptez parce qu’elle fait partie de votre journée ; la malice, les ragots, vous les acceptez parce qu’ils remplissent votre journée. Ne blâmez donc pas ceux qui ont créé ce média, ne les blâmez pas ; car le pouvoir de choisir d’activer ou de désactiver le bouton est le vôtre, pas le leur. C’est comme un grand pot de miel au milieu de la forêt. Seulement ce pot est une grande tromperie, car celui qui touche ce miel en devient dépendant. Et là, au début, personne n’a le courage, jusqu’à ce que le premier le touche, et tout le monde se rend compte que rien ne s’est passé. Mais ils ne remarquent pas que celui qui l’a touché la première fois ne peut plus retirer sa main, il est coincé, attaché, enivré, dépendant de ce miel.

Et c’était donc vous. Vous êtes devenu dépendant de tout ce que vous entendez, vous aimez suivre la violence. Alors beaucoup d’entre vous diront peut-être : « Non, mais ai-je besoin de savoir comment est mon monde ? Pourquoi ? Pour que vous ayez peur ? Ou bien faut-il s’inquiéter de sa démarche, de sa confiance dans les êtres qui vous protègent et oublier le monde extérieur. Vous devriez vous inquiéter de votre santé, de votre alimentation, de ce que vous dégagez. Mais non, vous vous préoccupez de suivre ce qui est dit, de recevoir cette énergie, de partager et de faire partager cette énergie à beaucoup.

Donc vous entendez n’importe quoi, vous écoutez n’importe quoi, vous propagez n’importe quoi. Rare est celui d’entre vous qui, lorsqu’il reçoit une nouvelle, essaie de voir la vérité, essaie d’enquêter, essaie de voir la source, qui l’a produite. Non, vous la prenez et la diffusez, parce que pour vous, la nouvelle est censée être bonne. Mais est-ce vrai ? Vous ne savez même pas, vous l’avez regardé, vous l’avez identifié de votre point de vue, que c’était vrai, alors répandons-le.

Et si je te disais qu’elle n’était pas réelle ? Et maintenant, qu’avez-vous fait ? Vous avez mis la même pensée dans l’esprit de beaucoup. Comment l’enlever maintenant ? Jusqu’à quel point ce que vous avez fait s’est-il répandu ? Vous en aurez le contrôle, vous pourrez dire en tête-à-tête : « Écoutez, ce que j’ai transmis était un mensonge, ne le croyez pas ». Non, vous n’avez plus ce contrôle. Et ceux qui ont entendu ce que vous avez envoyé n’auront pas l’occasion de savoir que ce n’est pas vrai, car vous n’aurez aucun moyen de les trouver. Mais vous le faites tout le temps, c’est quelque chose qui vous semble merveilleux.

Est-ce que quelqu’un demande à son propre cœur ou à ses maîtres si les nouvelles sont vraies ? Non, personne ne demande. Vous faites passer le mot. Bien sûr, en croyant que tout cela est vrai, en voulant répandre la bonne nouvelle. Bonne nouvelle ? D’où ? Vous le connaissez ? Quelle est la source ? C’est vrai ? Vous le connaissez ? Avez-vous écouté dans votre cœur pour voir si une énergie positive s’y trouve ou si c’est une énergie trompeuse ? Non, vous ne pensez pas, vous voulez le répandre. Nous avons dit ici plusieurs fois, à de nombreuses reprises, que vous devez faire très attention à ce que vous entendez et à ce que vous lisez. Mais cela continue, vous ne vous arrêtez pas pour analyser ce que vous lisez ou entendez, vous le diffusez simplement.

Je vais donc mettre une image dans votre esprit. Si vous vous taisiez, le processus serait déjà bien plus avancé. Parce qu’il n’y aurait pas de propagation d’énergies trompeuses, de fausses énergies. C’est comme si nous étions dans une grande salle, chacun de nous, Etres de Lumière, est là dans cette salle, nettoyant chaque endroit de cette salle, chaque petite pièce, chaque point sur le mur, chaque point sur le plafond. Tout brille, tout est merveilleux. Et puis quelqu’un arrive avec des pieds boueux et entre dans cette pièce. Et vous réalisez longtemps après, que vous auriez dû voir ce qu’il y avait dans cette salle, qu’elle était en train d’être nettoyée. Mais cette personne n’a pas vu et elle est entrée avec des pieds boueux et quand elle a regardé en arrière, elle a remarqué la boue sur ses chaussures. Et elle n’a aucun moyen de le nettoyer car elle n’a rien dans les mains pour le faire. Qu’est-ce que ça nous a apporté à tous de rendre ce hall propre ?

Et puis, en même temps, d’autres personnes entrent aussi, elles apportent de la poussière, elles apportent des saletés de l’extérieur et elles rendent cette pièce sale à nouveau. Parce que pour eux, il n’est pas important que la salle soit propre, ce qui est important c’est qu’ils aient un endroit où aller. Ils ne s’inquiètent pas de salir la salle, ils ne s’inquiètent pas que quelqu’un doive la nettoyer à nouveau. Et beaucoup penseront encore : « Une salle si grande, pourquoi ne peut-on pas y entrer ? » Et il appellera les autres : « Entrez ! Remplissons la salle. » Et le désordre se répandra à nouveau.

Cette pièce est votre planète et les gens sont vous. Donc on nettoie la couche d’énergie négative. Et que faites-vous ? Vous répandez la même énergie. Pourquoi faites-vous cela ? Parce que vous ne pouvez pas différencier le bien du mal. Vous ne pouvez pas différencier si cette nouvelle est vraie ou non. Je ne vous dirais pas que c’est décourageant, car nous ne propageons pas ce sentiment. Si nous étions des êtres humains, je vous dirais que nous abandonnons, car cela fait longtemps que nous nettoyons cette salle et vous continuez à la salir. Mais nous n’abandonnons pas, nous continuons. Maintenant, chacun d’entre vous, précisément à cause de ces actions irréfléchies et intempestives, attire vers lui davantage d’énergies négatives. Cette nouvelle que vous trouvez merveilleuse, c’est vrai, vous l’avez consommée parce que vous vous êtes concentré sur elle, et pire, vous l’avez répandue, et cela aussi se répercute et au bout du compte vous en recevrez le résultat.

Vous n’avez pas l’air d’apprendre. On nettoie et vous salissez. Il n’est plus approprié pour moi de vous apprendre à distinguer les vraies nouvelles des fausses nouvelles. Ce temps est passé. Nous vous avons dit et enseigné de nombreuses façons de le détecter. Mais vous pensez que vous êtes trop bon, vous pensez que vous êtes trop prêt, vous pensez que vous êtes déjà dans la cinquième dimension. Donc, quand vous lisez quelque chose, « Non, c’est vrai ! ». Et cela continue. Et puis je vous demande : demain, quand vous découvrirez que ce n’est pas réel, que ferez-vous ? Allez-vous vous asseoir et pleurer ? Je vous dis que cela ne servira pas à grand chose, vous devrez demander pardon à chaque citoyen que vous avez trompé en partageant cette fausse nouvelle. Oui, vous l’avez provoqué.

Le sujet du moment est Gesara/Nesara. Je ne dirai rien. Ce n’est pas encore le moment pour moi de venir ici et d’en parler. Je ne vais pas non plus dire ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. C’est à chacun d’entre vous, à ce stade de votre voyage, de savoir discerner ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. C’est à chacun d’entre vous, à ce stade de votre voyage, de savoir discerner ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. Je ne dirai rien. Ce que vous entendez ou lisez est-il correct ou faux ? Je ne dirai rien. Ce n’est plus à moi ou à un quelconque Être de Lumière de vous apprendre à discerner ce qui est bien de ce qui est mal, ce qui est vrai de ce qui est faux, ce qui est une nouvelle qui vient de la lumière de ce qui est une nouvelle qui ne vient pas de la lumière, ce n’est plus à moi.

Nous continuerons à nettoyer cette pièce, éternellement si nécessaire. Et chacun d’entre vous devra apprendre au fil du temps, à réaliser que cette pièce doit rester propre et à y entrer pieds nus, à ne plus la salir ; à être un quotient d’ajout à cette énergie de nettoyage. N’attendez donc pas de moi une prise de position, n’attendez pas de moi que je dise que « a » ou « b » est bien ou mal. C’est à chacun d’entre vous d’apprendre à écouter son cœur, et non son ego. Ne prenez pas vos propres décisions, et ne les répandez pas dans le monde. Si vous croyez en quelque chose, gardez-le pour vous, car demain, si ce n’est pas vrai, vous n’aurez touché personne. Maintenant, si c’est faux et que vous le diffusez, vous récupérerez certainement ce que vous avez fait. Parce que vous n’avez pas fait attention, vous n’avez pas écouté votre cœur, vous n’avez pas écouté vos maîtres avant de répandre cette nouvelle.

Il ne nous appartient donc plus de rester ici à répéter indéfiniment ce que vous savez déjà, il ne nous appartient plus de le faire. Et nous avons dit et je terminerai en répétant : les nouvelles des révélations viendront. Et pensez-vous qu’à aucun moment vous ne nous imiterez ? A aucun moment vous n’essayerez de faire quelque chose de similaire à ce que nous disons, en disant que vous êtes nous ? Qu’est-ce qui les empêche de le faire ? Ils mettent déjà nos images dans le ciel, qu’est-ce qui les empêche de nous mettre sur leurs appareils et de dire quelque chose ? Rien. Maintenant, c’est à chacun d’entre vous de l’écouter et de le ressentir avec votre cœur. Je pourrai alors dire, moi et nous tous, que vous êtes prêts pour la cinquième dimension.

Donc, si vous ne savez pas encore comment faire, je vous suggère d’apprendre. Et je vais vous dire autre chose, rapidement. Et arrêtez de répandre la nouvelle. Vous ne comprenez pas encore la gravité de cet acte que vous continuez à faire. Vous ne comprenez toujours pas. Qui sait, peut-être qu’un jour, lorsque vous réaliserez le mal que vous avez fait, vous apprendrez. Aura-t-on le temps ? Aurez-vous le temps de revenir sur cette voie ? Parce que vous avez fait une action et chaque action a toujours une réaction.

 

Canalisé par Vania Rodrigues

Source Messages célestes

 

Autres messages sur le Rayon Violet

Fonctionnement du blog - voir la page d'accueil

Pour en savoir plus sur les 7 Rayons commencez votre lecture ici

Comprendre les lois de l'univers : Livres sur les 7 Rayons et les 3 Cerveaux

Inscription à l'infolettre

Découvrez des outils complémentaires aux 7 Rayons

  Les Fleurs de Bach en synergie avec les Rayons      La Respiration - une base essentielle 

Suivez-moi sur FB

Suivez-moi sur YouTube

Infolettre

Devenez Maître de votre vie grâce à la connaissance et à l'application des qualités vibratoires des 7 Rayons

Agnès Laroche

Pour me joindre

Bonjour et bienvenue sur mon site. Si vous avez des questions à me poser, utilisez ce formulaire. Il me fera plaisir de vous répondre dans les plus brefs délais.

Inscription à l'infolettre ici

Au plaisir de vous lire,  

Agnès♥                              

Les champs signalés d'un * sont obligatoires.